Producteurs locaux

La crêperie de Youenn travaille depuis toujours avec des producteurs des environs

Tous les jours le laitier de la ferme « Bien y vient » de Planguenoual apporte du lait frais biologique qui servira a l’élabration de la pâte à crêpe.

En ce qui concerne la farine, la crêperie travaille avec l’un des derniers meuniers des Côtes d’Armor, le moulin des iles à Trémuson. Le moulin de Jean-François Pincemin, tourne depuis le XVIesiècle (1541) et moud du sarrasin. Avant lui, son père, Jean, âgé de 83ans, faisait la mouture et livrait les sacs de farine, de son (résidu de céréales) et de grain chez les particuliers. «À Cesson, notamment, mais aussi ailleurs, indique-t-il. À cette époque les gens avaient de la volaille, des lapins, des porcs... Il fallait les nourrir. Aujourd'hui, la farine sert à faire les galettes. Nous ne sommes plus que trois ou quatre meuniers indépendants dans les Côtes-d'Armor, les autres sont des minotiers appartenant à des groupes ou des coopératives».

«L'avantage du travail à la meule de pierre, c'est qu'on peut rectifier le tir à tout moment. Au toucher, à l'odeur, on sait si la farine sera bonne. Au besoin, on ajuste»

La farine de froment biologique ainsi qu’une partie de farine de sarrasin viennent du Moulin de Corouge de Réguiny dans le Morbihan.

En ce qui concerne les œufs, la crêperie c’est toujours approvisionnée chez le même fournisseur et ceci depuis que Gilles Allano à commencé la vente à emporter, c’est-à-dire plus de 25 ans. La crêperie travaille avec le centre avicole de la Lande de Ploufragan, fournisseur en œufs classiques et œufs biologiques.